CHAMPAGNE NICOLAS FEUILLATTE RESERVE EXCLUSIVE BRUT

Champagne

Guide Hachette 2014
24,90 € Au lieu de 29,05 €
  • Région : Champagne
  • Appellation : Champagne
  • Domaine : CHAMPAGNE NICOLAS FEUILLATE
  • Type de culture : Culture conventionnelle
  • Assemblage : Chardonnay 20% / Pinot Noir 40% / Pinot Meunier 40%
  • Degré d'alcool : 12.5
  • Boire ou garder : 2 à 3 ans
  • Couleur : Blanc

Le commentaire du guide hachette des vins

Basé à Chouilly, le Centre Vinicole, fondé en 1972, produit la marque Nicolas Feuillatte. Cette union de producteurs regroupe quatre-vingt-deux coopératives et 5 000 coopérateurs au minimum, qui cultivent plus de 2 200 ha répartis dans toute l'aire délimitée de la Champagne. Assemblage privilégiant les pinots (75 %, dont 40 % de pinot noir), la Grande Réserve, déjà fort remarquée dans le Guide 2012, a une fois encore séduit. Le nez élégant libère d'agréables senteurs de fleurs et de fruits blancs frais. En bouche, la longue finale fraîche, sur le pamplemousse, laisse le souvenir d'un champagne harmonieux et tonique, qui conviendra aussi bien à l'apéritif qu'à table. Le rosé (30 à 50 €) marie 90 % de cépages noirs (dont 60 % de pinot noir) et 10 % de chardonnay. Un fruité discret aux nuances de petits fruits rouges et une certaine finesse : une citation. (CM)

Le domaine

« L'humain, la vigne, le coeur, l'étoile : aviez-vous remarqué ces petits détails qui constituent l'emblème de Nicolas Feuillatte ? »

Savoir-faire

Nées en terre d'enchantement, fruits du travail des vignerons, ciselées par le Chef de Caves, les cuvées Nicolas Feuillatte témoignent du savoir-faire et du style de la Maison, dont finesse, précision et élégance sont les maîtres-mots.

De la vigne au verre

Fruits du travail des vignerons adhérents, ciselées par le Chef de Caves, les cuvées Nicolas Feuillatte témoignent du savoir-faire et du style de la Maison, dont finesse, précision et élégance sont les maîtres-mots.

Une variété de Crus exceptionnelle pour une créativité sans limites.

Les champagnes sont issus d’un Terroir d’excellence, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco, et d’un savoir-faire authentique. La richesse d’approvisionnement de la maison lui assure une large variété de raisins, parfaitement mûrs, vinifiés par cru et par cépage, ainsi qu’une sélection rigoureuse de Premiers et Grands crus. La mosaïque de sols sculpte ces champagnes nuancés. Ce sont des terrains sur sable qui forgent des vins souples, légers et fruités, des terrains sur marne et argilo-calcaires pour des vins alliant structure et fruité, des terrains sur craie qui apportent aux vins de la minéralité et une fraîcheur dont la complexité aromatique s’enrichit avec le temps. Le Chef de Caves a donc à sa disposition une variété exceptionnelle de crus dont les assemblages permettent une créativité sans limites.

L’élaboration

Tout est mis en œuvre pour bâtir ces cuvées d’équilibre, reflets de leur origine, à commencer par des raisins parfaitement mûrs, vinifiés par cru, ou par zone de cru, et par cépage, qui constitueront dans quelques années les cuvées de la gamme.

Tel un artiste devant sa toile, le Chef de Caves a donc à sa disposition un immense panel de textures et d’expressions aromatiques, offrant ainsi un potentiel de combinaisons, représentant la beauté et la richesse du terroir champenois.

Le dosage

Cette opération consiste en l’ajout de sucre et de vins de réserve au moment du dégorgement, la quantité de sucre variant selon la catégorie de Champagne souhaitée (du Brut au Demi-Sec). Chez Nicolas Feuillatte, le choix du vin est primordial car il va donner la touche finale à la cuvée ; il va l’équilibrer, lui permettre d’ajuster sa texture et sa tonalité. Ce vin sera toujours adapté à la cuvée pour garantir son style singulier. « L’essentiel consiste à envisager le vin en devenir, à partir de ses composantes intrinsèques. J’intègre les potentialités de dosage dès la création des cuvées. Je le détermine selon la qualité des vins de réserve ou les caractéristiques du millésime, selon le profil sensoriel des vins, de la typicité que je recherche dans chacun » explique Guillaume Roffiaen. Le Chef de Caves joue de cette façon sur la finesse de la bulle et sur les composés aromatiques. Un travail de précision qui se juxtapose au méticuleux travail de l’assemblage.